Après deux meurtres, la Chine suspend une application de transport

Hitch, un service de l'application de transport Didi Chuxing, ne pourra pas rouvrir avant la fin d'une enquête gouvernementale.

|
sept. 14 2018, 7:30am

Image : Pexels 

Deux utilisateurs de l’application de transport Hitch — et non Heetch — ont été assassinés en Chine au cours des quatre derniers mois. Dans l’attente de nouvelles mesures de sécurité, le gouvernement chinois a décidé de suspendre Hitch.

Hitch est un service de covoiturage proposé par Didi Chuxing, l’application de transport la plus populaire de Chine. Depuis qu’elle a absorbé son principal concurrent, Uber, en 2016, Didi Chuxing n’a cessé de grandir. Elle revendique désormais des centaines de millions d’utilisateurs.

Au mois de mai dernier, une hôtesse de l’air de 21 ans a été retrouvée morte après avoir commandé un Hitch dans le centre de Zhengzhou, une grande ville du nord-est de la Chine. Le chauffeur est toujours en fuite. Au mois d’août, un autre chauffeur Didi Chuxing a été arrêté dans la ville littorale de Wenzhou suite au viol et au meurtre d’une passagère de 20 ans. La veille du crime, une utilisatrice s’était plainte de lui pour harcèlement.

« Le chauffeur a demandé à la passagère de s’assoir à côté de lui à de multiples reprises, emmené à la passagère jusqu’à un endroit reculé, et suivi la passagère après que la personne a quitté le véhicule » avait alors déclaré Didi Chuxing, rapportait le New York Times le 26 août dernier.

Didi Chuxing a suspendu Hitch de sa propre initiative après le second meurtre. Lundi 10 septembre, les ministères du transport et de la sécurité publique chinois ont décidé que cette suspension continuerait jusqu’à la fin de leur enquête. Ils ont également ordonné aux gouvernement locaux d’enquêter sur toutes les applications de transport et réévaluer le processus de sélection des conducteurs.