Un gros malin se fait piquer par l'un des insectes les plus douloureux du monde

Le conseil le plus souvent donné par ceux qui ont traversé cette épreuve est de "s'allonger et hurler aussi longtemps qu'il le faudra."

|
20 octobre 2016, 6:00am

Un jour, un mec nommé Justin Schmidt, entomologiste de son état, a eu la bonne idée de créer une échelle de la douleur provoquée par les piqûres d'insectes, histoire de pouvoir vaguement donner aux gens une idée de ce qu'il ressentait quand il se faisait piquer par tout un tas de bêtes différentes - et Justin s'est beaucoup fait piquer. L'échelle comporte quatre niveaux. Au premier, on trouve la fourmi rouge (Solenopsis, ou "fourmi de feu"), dont la piqûre est certes désagréable mais tout à fait supportable ; au quatrième niveau, en revanche, on trouve des créatures nettement moins cools, dont la piqûre provoque une douleur intolérable et fera pleurer pendant plusieurs heures n'importe quel type sortant de Guantanamo. Parmi elles, la terrible fourmi Paraponera (également baptisée "fourmi balle de fusil", devinez donc pourquoi), mais aussi la Pepsis formosa, aussi connue sous le nom de "guêpe des chemins". Concrètement, une énorme guêpe affreuse au dard immense, dont l'un des hobbys consiste à tuer des tarentules - d'où son nom anglais de "Tarantula hawk". D'ailleurs, elle ne se contente pas de les tuer : après les avoir paralysées grâce à son venin, elle pond ses oeufs en elles, afin que les larves qui en sortiront puissent tranquillement dévorer l'araignée (vivante) de l'intérieur. La nature est merveilleuse.

C'est une guêpe solitaire, et la douleur provoquée par sa piqûre ne dure jamais beaucoup plus de trois minutes. Mais celle-ci est tellement intense qu'elle est unanimement décrite comme insupportable par tous ceux qui en ont été victimes un jour. Comme le signale Wired, le conseil le plus souvent donné par ceux qui ont traversé cette épreuve est de "s'allonger et hurler aussi longtemps qu'il le faudra", ce qui ressemble assez franchement à une description de l'enfer. Mais de toute façon, il est presque impossible de rester debout après avoir été piqué par une Pepsis formosa, et la coordination des membres devient vite un lointain souvenir. Fun, non ?

Assez fun, oui. Suffisamment, en tout cas, pour que - sans surprise - quelqu'un décide de se filmer en train de se faire piquer et poste la vidéo sur Internet. Le mec en question s'appelle Coyote Peterson (Coyote Peterson !), il a fait ça pour la chaîne YouTube Brave Wilderness, et effectivement, il s'allonge et il hurle. Fort. Très fort. Et son bras devient tout rouge. C'est rigolo. La vidéo dure 15 minutes et explique assez bien ce qu'est cet insecte démoniaque, mais si vous voulez voir la piqûre et ses conséquences, vous pouvez zapper direct à 10'45, personne ne vous en voudra.