Image : Shutterstock. Composition : Samantha Cole

Deux millions de gigaoctets de porno pour tester les limites du cloud d'Amazon

Tel est le projet d'un Redditor sans peur ni reproche.

|
25 août 2017, 8:01am

Image : Shutterstock. Composition : Samantha Cole

Que signifie vraiment "stockage illimité" ? C'est bien connu, les offres "illimitées" des entrepôts de données du cloud et des entreprises d'archivage numérique le sont rarement vraiment. Le truc, c'est que le seuil limite de données qu'elles peuvent accueillir est si haut que la majorité des utilisateurs n'en approcheront jamais. L'expression est mensongère mais le deal honnête - pour la plupart des gens, du moins.

beaston02 n'est pas de l'équipe des internautes lambda. Il y a quelques mois, ce Redditor a décidé de découvrir les limites de l'offre de stockage cloud "illimitée" d'Amazon en lui envoyant un pétaoctet de vidéos pornographiques. Quand le service a été désactivé en juin dernier, une rumeur qui rendait beaston02 responsable de cette disparition a commencé à circuler. L'intéressé nie, évidemment, mais tout de même : un upload d'un million de gigaoctets de X, c'est sans doute assez pour alarmer quelques cadres.

Pour accumuler une telle quantité de données, beaston02 a dû créer des scripts chargés d'enregistrer les shows diffusés sur des sites de webcaming pour adulte comme CamSoda, Chaturbate ou MyFreeCams.

"C'est presque exclusivement du porno, m'a-t-il déclaré dans un message privé sur Reddit. Depuis que je m'intéresse aux ordinateurs, j'apprends plus et plus vite quand c'est quelque chose qui m'intéresse. Vous pouvez dire que je suis zinzin, mais les femmes m'intéressent plus que la plupart des trucs qui traînent sur Internet. Du contenu porno est créé chaque jour en grandes quantités : c'était bien adapté au projet."

beaston02 a désactivé ses scripts après avoir récupéré 1,8 pétaoctet de X. À l'en croire, il a fallu entre cinq et six mois pour récolter un pétaoctet.

Combien de temps faut-il pour visionner 1 800 000 gigaoctets de vidéo ? 1,8 pétaoctet, c'est 23,4 années d'images HD-TV. Le truc, c'est que les streams webcam n'ont rien de HD. Sur Reddit, quelques mathématiciens bénévoles ont fait le calcul : le 720p pèse deux gigaoctets par heure de vidéo, ce qui donne 900 000 heures de boulard dans les dossiers de beaston02, 102 années complètes. En 480p, on tombe à 700 mégaoctets par heure, soit 293 ans et six mois. Si vous commencez maintenant et en faites une affaire familiale, votre arrière-arrière-arrière petit-fils en verra peut-être le bout.

Capture d'écran (floutée) de Camsoda

beaston02 m'a dit qu'il avait cessé d'enregistrer après 1,8 pétaoctets parce que son intérêt pour le projet commençait à s'éventer. "Je sais que beaucoup de gens m'ont catalogué, que je passe pour un gros pervers ou un type accro au porno, mais ce n'est tout simplement pas moi, explique-t-il. Si j'ai un problème, c'est avec la collecte de données, pas avec le X." Il affirme aussi que l'exercice lui a permis d'apprendre Python, SQL et la gestion de grosses quantités de data. "Le projet a fait sa vie, j'ai appris ce que j'espérais apprendre, ça ne m'intéressait juste plus", conclut-il.

Bon prince, beaston02 a déposé ses scripts moissonneurs de porn sur Github. L'un de ses collègues Redditors, -Archivist, a repris le flambeau en lançant le Petabyte Porn Project. L'idée est toujours la même : récupérer de la vidéo sur les sites de camshows pour adulte. Cette fois, cependant, il y a plusieurs personnes sur le coup. -Archivist m'a affirmé sur Reddit que sa petite équipe récoltait "jusqu'à 12 téraoctets par jour". Le butin total s'élève déjà à deux pétaoctets, stockés sur le cloud d'Amazon et Google Drive. Amazon n'a pas donné suite à notre demande d'interview.

Enregistrer des livestreams pour les regarder plus tard est légal, mais moralement douteux. Pour certains, "ces gens ont choisi de s'exposer au public" dans des streams gratuits et publics. Comme la plupart des webcameurs pour adulte sont rémunérés en direct par les pourboires de leur public, ce raisonnement peut être considéré comme fallacieux.

J'ai contacté Charley Hart, une camgirl CamSoda, pour lui demander son avis sur toute cette affaire. "Une partie de moi n'a pas de problème avec ça, m'a-t-elle répondu. Si je le fais, c'est une chose. Je pense que c'est ça le truc, c'est le consentement." Elle affirme que certaines femmes préfèrent la diffusion en direct aux vidéos classiques, car ces dernières menacent leur intimité sur le long terme lorsqu'elles sont uploadées sur un site de streaming. Cela peut aussi être bon pour la réputation, à condition que les spectateurs cherchent un modèle en particulier plutôt que sa prochaine vidéo gratuite.

Certains des fans de Charley Hart téléchargent ses vidéos à mesure qu'elle les diffuse, mais toujours avec son accord. En général, la camgirl s'attend aussi à ce qu'ils réalisent des gifs et des petits clips qu'ils diffuseront pour faire parler d'elle.

"Voilà pourquoi on demande aux gars de payer pour leur porno, parce qu'ils vont directement à la fille au lieu de passer par les sociétés de production, ajoute Hart. Quand certains veulent profiter de ça sans payer, je me sens un peu entourloupée. J'en offre déjà beaucoup gratuitement… Nous avons choisi ce boulot et je comprend, mais tout travail mérite salaire."

Quelques internautes ont demandé à beaston02 de développer des bots capables d'enregistrer les shows privés ou géolocalisés, c'est-à-dire visible uniquement par les IP situées dans une certaine zone géographique. Le Redditor n'a pas accepté. "Nous avons tous nos limites morales et celle-ci est justement l'une des miennes, m'a-t-il lancé. Même si je n'ai aucun contrôle sur la manière dont les contenus enregistrés seront utilisés dans le futur, j'ai aussi demandé à ce qu'aucun d'entre eux ne soit partagé ou vendu." Gageons que les internautes respecteront son mot d'ordre.