La présentation interne du FBI sur le 11 septembre a été (partiellement) révélée

Malheureusement, le document apporte plus de questions que de réponses.

|
juil. 27 2017, 6:48am

Image : FBI

C'était il y a déjà 16 ans. Pourtant, un diaporama du FBI contenant des détails sur les attentats du 11 septembre vient seulement d'être révélé grâce aux efforts du site d'information Florida Bulldog. Le document contient beaucoup d'informations non-classifiées, mais aussi de nombreuses parties censurées par la police fédérale. Ces élément font l'objet d'un contentieux légal depuis le début de l'année 2016.

Le diaporama compte 52 pages. Intitulé "Overview of the 9/11 Investigation", il a été publié pour la première fois en mars dernier par Florida Bulldog, un magazine numérique spécialisé dans le journalisme d'investigation. Le FBI a été contraint de lui fournir le document au terme d'un procès amorcé en 2015.

Government Attic, une ONG qui gère une base de données d'archives publiques, a également obtenu le document en invoquant le Freedom of Information Act (FOIA). C'est elle qui nous a permis de le découvrir.

Le diaporama dresse le portrait des 19 hommes qui ont perpétré les attentats. Il contient aussi des images tirées des caméras de surveillance des aéroports, des résultats d'enquête préliminaire et des preuves, comme un ticket de caisse ayant appartenu à Nawaf al-Hazmi qui a été découvert dans une voiture abandonnée sur le parking du Dulles Airport de Virginie.

Capture d'écran tirée du diaporama du FBI
Capture d'écran tirée du diaporama du FBI

L'enquête lancée au nom du Freedom of Information Act se concentre sur les raisons qui ont poussé le FBI à priver le public d'une si grande quantité d'informations. Le plaignant accuse l'agence fédérale d'avoir censuré à tort des éléments importants concernant le financement des attaques du 11 septembre. Le FBI s'est défendu en affirmant que révéler certains faits pourrait "dévoiler des techniques et procédures utilisées par les investigateurs et le personnel judiciaire."

Pour certains, le FBI méprise le FOIA en plaçant ses "préoccupations triviales" au-dessus du fait que comprendre le fonctionnement de leur gouvernement est un droit pour les Américains. Comment expliquer, sinon, que l'agence décide de ne pas révéler des images de surveillance vieilles de 16 ans par peur de révéler la localisation de la caméra qui les a capturées ?

Au total, le FBI a maquillé 13 pages entières du diaporama. Neuf autres pages ont été supprimées, purement et simplement : même leurs titres respectifs ont disparu. L'agence affirme qu'elles auraient pu constituer une menace pour la vie privée, le secret des affaires et la défense nationale. Parmi les 13 pages censurées, on trouve des titres comme : "KSM [Khalid Sheikh Mohammed] Non-Immigrant Visa Application", "Funding of the 9/11 Attacks"; Early to Mid-2001: Additional Funding" et "August 2011: Reserving 9/11 Tickets".

Capture d'écran tirée du diaporama du FBI

Certaines des pages censurées font allusion au "transfert de fonds destinés aux attaques". Florida Bulldog enquête depuis plusieurs années sur les liens entre l'Arabie Saoudite et les pirates de l'air du 9/11.

Cecili Altonaga, la juge de Miama en charge de l'affaire, a décidé de trancher en faveur du FBI. Ce faisant, elle a renversé une décision passée qui aurait contraint l'agence à révéler la majeure partie du document. "La cour ne croit pas nécessaire de faire dévoiler plus de faits", a conclu Altonaga. Le diaporama complet et non-censuré ne sera peut-être jamais présenté au public.