DeepCreamPy, un réseau de neurones pour débarrasser le hentai de la censure

Avec l’aide d’un peu de deep learning, un programmeur a conçu un outil qui permet de restaurer les pénis et les vulves censurés dans les manga pornos.

|
oct. 31 2018, 9:58am

L’apprentissage profond et les réseaux de neurones ont creusé leur trou dans tant de domaines d’innovation qu’il est devenu difficile de suivre toutes les « disruptions » qu’ils génèrent, encore plus de s’en enthousiasmer. Et pourtant, il arrive que le coup de génie d'un développeur nous émerveille comme au premier jour. Cette fois, notre héros a appliqué le solutionnisme technologique à un problème que l’on ne voyait même plus.

Le 29 octobre dernier, une épiphanie de ce genre s’est emparée de Reddit lorsque l’utilisateur u/ Angristan a publié le lien Github de son dernier projet, subtilement nommé DeepCreamPy. Il a suffi de quelques heures pour que son post dépasse les barrières du subreddit original, dédié à la programmation informatique, et déboule sous les projecteurs de la front page.

Pour cause : DeepCreamPy permet de déjouer la censure des planches de hentai, les manga pornographiques. Pour pouvoir être publiés aux Japon, ces bandes dessinées de plus en plus populaires en Occident doivent couvrir les parties génitales de leurs protagonistes d'une mosaïque ou d'affreux bandeaux noirs. Dans le milieu, on accepte cela comme une fatalité tout en se jetant sur les publications « décensurées » par des artistes courageux... Et sans doute bientôt par des machines.

Avertissement : ne fonctionne pas avec les tétons ou les anus

Conçu grâce à l'outil de machine learning TensorFlow et entraîné à l'aide d'innombrables hentai, DeepCreamPy permet à ses utilisateurs de supprimer la censure d’une planche de n’importe quelle taille. Mosaïques et bandeaux sont pris en charge. Tout ce que l’utilisateur doit faire, c’est indiquer en amont à l’algorithme les zones à retoucher en les marquant en vert sur Photoshop. La magie algorithmique fera le reste. Tout est très bien expliqué sur la page Github du projet, vous verrez.

Le programme tourne sur Windows, Mac et Linux, mais son créateur précise bien qu’il ne fonctionne que pour des planches en couleur car « les réseaux de neurones ont du mal à reproduire les motifs des trames », explique Angristan sur Github. De même, DeepCreamPy ne sait pas (encore) retoucher les tétons et les anus.

L’interface utilisateur de DeepCreamPy est encore un peu crue mais son créateur assure qu'une interface digne de ce nom sera lancée en novembre, en même temps que le support des planches noir et blanc. Quoi qu'il en soit, sa machine anti-censure ravit déjà les amateurs : le 29 octobre, grâce à Reddit, le dépôt de DeepCreamPy sur GitHub a reçu 23 000 visiteurs uniques. La veille, il avait déjà été téléchargé 500 fois. Puisqu’on vous dit que les réseaux de neurones vont changer nos vies.

Motherboard est aussi sur Facebook, Twitter et Flipboard.