Memes

Les mèmes les plus toxiques sont aussi les plus performants

L’étude de centaines de millions d’images provenant de Reddit, 4chan, Gab et Twitter a révélé comment les mèmes se propagent sur Internet.

Samantha Cole

Des chercheurs de l’University College de Londres ont développé un nouveau moyen de quantifier la conception et la propagation des mèmes. Le résultat de leur travail ne surprendra pas ceux qui ont traîné dans les tréfonds d'Internet ces dernières années. En effet, les mèmes les plus toxiques, et néanmoins les plus diffusés, ont deux points d'incubation : le subreddit r/the_donald et /pol/, le forum « politiquement incorrect » de 4chan.

Les chercheurs ont déclaré qu’ils avaient étudié plusieurs écosystèmes de mèmes multiplateformes en se concentrant sur les « communautés marginales et potentiellement dangereuses. »

« Si on considère la pertinence accrue de l’information numérique sur les évènements mondiaux, notre étude fournit un élément de base pour de futurs travaux d'anthropologie culturelle et pour la construction de systèmes empêchant la diffusion d’idéologies néfastes. »

L'équipe de l'University College de Londressont n'est pas la première à réfléchir sérieusement et académiquement à l’écosystème des mèmes, mais les tendances qu'ils ont relevées renforcent ce que nous savons déjà : l’ampleur et la portée de ces communautés signifient que vous partagez probablement des images initialement créées et distribuées dans des coins plutôt malsains.

Les chercheurs ont constitué une base de données de plus de 100 millions d'images de communautés en ligne réputées pour générer de nombreux mèmes, comme Reddit, Twitter, 4chan, et Gab. Ils ont également téléchargé plus de 700 000 images venues de KnowYourMeme.com. En utilisant une fonction de hachage perceptuelle, ou p-hachage, ils ont lancé un algorithme sur ces bases de données d'images pour détecter les mèmes similaires. Le p-hachage extrait une « empreinte » unique de ces images pour faciliter la détection de similarités visuelles dans une grande base de données et dégager des tendances de ces ressemblances. Ils ont ensuite regroupé les mèmes similaires par communauté, puis étudié l’évolution chronologique des tendances.

Grâce à ces informations, ils ont pu comparer ces groupes aux données de KnowYourMeme.com pour déterminer le contexte des mèmes et s'ils étaient racistes, haineux, drôles ou autre.

Plutôt que chercher à identifier l’auteur des mèmes, les chercheurs ont déterminé où ils avaient été partagés en premier lieu sur l'Internet public. Et comme Motherboard l’a déjà signalé, de nombreux mèmes prennent leur envol sur des petits salons Discord ou des groupes de discussion avant d’atterrir sur de plus grandes plateformes comme Reddit ou 4chan.

En terme de volume produit, /pol/ domine la concurrence. Cependant, quand vient le moment de répandre ses mèmes sur tout Internet, c'est r/the_donald qui l'emporte. Les chercheurs ont également conclu que Reddit et Twitter partageaient plus de mèmes « drôles » tandis que /pol/ et Gab préfèraient des images plus racistes ou politiquement inclinées.

Bizarrement, les chercheurs ont tout de même choisi de décrire les subreddits type r/the_donald comme marginaux. Ils écrivent dans leur étude : « Les utilisateurs de Reddit sont plus friands de mèmes politiques. Cela dit, en nous penchant sur les subreddits individuels, nous constatons que The Donald est le plus actif en terme de diffusion de mèmes en général. C’est également le subreddit où est publié le plus grand nombre de mèmes à caractère raciste et politique. »

Les chercheurs affirment que ce type d’algorithme — qu'ils ont choisi de rendre disponible à tous — pourrait servir aux plateformes sociales qui essayent de repérer automatiquement les contenus incitant à la haine.

[Merci au MIT Technology Review.]