Facebook

Facebook licencie un employé qui aurait abusé de son accès aux données des utilisateurs

L'ingénieur en sécurité se serait servi de ses « accès privilégiés » aux informations privées des internautes pour stalker des femmes.

Joseph Cox

Joseph Cox

Image : Shutterstock

Lundi 30 avril, nous avons rapporté que Facebook menait l’enquête sur l’un de ses employés, un ingénieur réseau qui avait été accusé d’abuser de son accès aux données du réseau social pour traquer des femmes sur Internet. Mardi 1er mai, juste après avoir annoncé qu’il lancerait bientôt un service de rencontres, Facebook a confirmé à Motherboard que l’employé en question avait été licencié. NBC News a été le premier organe de presse à confirmer le licenciement.

« Nous traitons le problème avec la plus grande attention. Les informations des internautes qui utilisent Facebook doivent rester privées » a déclaré Alex Stamos, le chef de la sécurité de l'information du réseau social, dans une déclaration à Motherboard.

Jackie Stockes, la fondatrice de Spyglass Security, est la première à avoir signalé le problème. « J’ai été informée qu’un ingénieur en sécurité actuellement employé par Facebook utilisait vraisemblablement ses accès privilégiés pour traquer des femmes sur Internet. J’ai des historiques de conversation Tinder. Que devrais-je faire de cette information ? » a-t-elle tweeté lundi dernier. Peu de temps après, elle nous a confirmé par message privé qu’elle avait transmis ses informations à Stamos.

Jackie Stockes a également tweeté une capture d’écran d’une conversation dans laquelle l’employé de Facebook compare son travail à celui d’un « stalker professionnel » sur le ton de l’humour.

« Nous avons établi des contrôles et des restrictions techniques grâce qui limite l’accès de nos employés aux seules données dont ils ont besoin pour faire leur travail : patcher des bugs, régler des problèmes de service client, répondre à des demandes légales légitimes. Les employés qui violent ces limites seront mis à la porte » continue Stamos dans sa déclaration.

Mardi 1er mai, Facebook a annoncé pendant sa conférence pour développeurs F8 que ses utilisateurs pourraient bientôt créer un profil de rencontre. D’après TechCrunch, l’entreprise a déclaré que « les matchs potentiels seront fondés sur les préférences individuelles, les centres d’intérêts mutuels et les amis en communs. Les inscrits pourront découvrir des personnes aux intérêts similaires grâce à leurs groupes ou événements. »