Quantcast
La République de Star Wars a-t-elle été détruite par l'absence de bons gynécos ?

Dans Star Wars, on remplace n'importe quel membre par une prothèse, et on se soigne dans des cuves miraculeuses. Alors pourquoi Padmé et Anakin ne sont-ils pas juste allés consulter un putain de gynéco ?

Le conflit majeur au coeur des six premiers Star Wars est assez simple : une république démocratique se transforme peu à peu en dictature autoritaire. L'un des éléments clés de cette évolution dramatique est Anakin Skywalker, qui se tourne vers le côté obscur et devient Dark Vador. La manière dont tout cela est raconté laisse entendre que la chute de la République et celle d'Anakin Skywalker sont liées - le jeune Anakin est présenté au départ comme celui qui "ramènera l'équilibre dans la Force", selon une prophétie Jedi. Et de fait, la rédemption puis la mort de Dark Vador coïncident avec la chute de l'Empire et la naissance de la Nouvelle République.

La transformation d'Anakin débute dans l'Épisode II à la mort de sa mère, mais ce sont surtout les événements racontés dans l'Épisode III qui le font basculer du côté obscur. Et quand on y pense, les causes de cette métamorphose sont assez étranges. Anakin Skywalker s'allie avec Palpatine dans l'espoir d'utiliser le côté obscur de la Force pour sauver Padmé Amidala de sa mort annoncée pendant l'accouchement.

Peu après que Padmé lui annonce qu'elle est enceinte, Anakin fait un rêve dans lequel elle meurt en donnant naissance à leur enfant. Le rêve lui rappelle celui qu'il avait fait juste avant le décès de sa mère. "Ce n'est qu'un rêve, mon chéri", lui assure Padmé le lendemain matin. "Ouais, ok", répond-il, mais au fond il n'en croit rien.

Il passe vraiment deux heures du film à flipper pour l'utérus de sa femme, et pète tellement un plomb qu'il se retrouve à massacrer des enfants dans un temple Jedi. Tout ça parce qu'il ne trouve aucun autre moyen de sauver Padmé des complications liées à sa grossesse.

Mais pourquoi ne sont-ils pas juste allés chez le gynéco ?

Padmé ne met jamais les pieds chez le gynéco

Il n'y a jamais de visites prénatales dans l'Épisode III, même hors écran. Malgré la paranoïa totale d'Anakin au sujet de la santé de Padmé, on n'entend jamais parler de médecins ou d'hôpitaux. Et visiblement Padmé n'a jamais eu droit à une échographie.

Quand elle s'en prend à Anakin vers la fin du film - peu avant son accouchement - elle évoque "notre enfant", plutôt que "nos enfants". Il n'y a aucune raison pour elle de mentir ici, elle fait appel une dernière fois aux sentiments du père de ses enfants, dans l'espoir de le ramener vers le côté lumineux de la Force. En fait, Padmé ne sait tout simplement pas qu'elle s'apprête à avoir des jumeaux.

Plus tard, lorsqu'elle accouche, tout le monde est très surpris qu'il n'y ait pas qu'un seul bébé.

Tout ceci indique une chose : Padmé n'a jamais passé d'échographie. En fait, elle n'a même jamais eu d'examen prénatal.

Les gynécos n'existent sans doute même pas dans l'univers de Star Wars

S'il existait des soins de santé adaptés aux femmes, il n'y aurait aucune raison que Padmé n'en profite pas. Ne serait-ce que par son mari flippe à mort à l'idée qu'elle puisse mourir lors de son accouchement. Pourquoi n'a-t-elle pas vu un médecin pour apaiser son esprit ?

Même si l'accès aux soins est limité dans sa galaxie - comme dans la nôtre - Padmé fait probablement partie des femmes les mieux placées pour y accéder. Elle est sénatrice et vit à Coruscant, la capitale de la galaxie. C'est une femme de pouvoir, et une femme riche, si l'on en juge par sa tendance à changer de costume 3 fois par heure. Padmé vit dans un loft luxueux au coeur de la ville la plus peuplée de la galaxie ; s'il y a des services de santé dans le coin, ne doutons pas qu'elle peut y accéder.

Surtout que rien n'empêche Padmé et Anakin d'aller ensemble chez le gynéco. Même si leur mariage est secret, Padmé ne cache pas le fait qu'elle soit enceinte. Elle participe toujours aux sessions du Sénat, et quand Obi-Wan lui rend visite, on voit clairement son ventre arrondi, sur lequel il fait quelques commentaires. Quant à Anakin, il ne manque pas de prétextes pour être aux côtés de Padmé et même l'accompagner chez un médecin. Elle est sénatrice, tandis que lui est une sorte d'agent spécial du gouvernement à qui l'on confie souvent la protection de personnalités politiques (parmi lesquelles Padmé, dans l'Épisode II).

Et si malgré tout cela le couple était parano à l'idée de se rendre ensemble chez le médecin, rien ne l'empêcherait d'y aller toute seule. Ce n'est pas comme si "ANAKIN SKYWALKER EST LE PÈRE DE MON BÉBÉ" était écrit sur son cervix.

Le manque d'options médicales fait péter un plomb à Anakin

Si vous êtes persuadé que votre femme va mourir de complications liées à son accouchement, votre première idée a peu de chances d'être "Ok, je vais participer à un coup d'État visant à instaurer une dictature puis je vais tuer des enfants, pour la protéger." Pourtant, c'est la conclusion à laquelle parvient Anakin. Et ce sont ses craintes pour la vie de Padmé qui l'y poussent.

Anakin est peut-être tout simplement très bête (une hypothèse à ne pas écarter), mais vu que nous avons déjà établi que Padmé n'avait jamais passé d'échographie, il semble plus probable qu'il n'ait eu aucune option médicale vers laquelle se tourner avant que sa réflexion ne se résume à "Trahis les Jedi et tout ce en quoi tu crois."

Dans une galaxie où l'on trouve des cuves de bacta capables de guérir les pires blessures et où l'on sait remplacer les membres humains par des prothèses cybernétiques, l'obstétrique semble digne du Moyen Âge.

À la fin de l'Épisode III, Anakin se fait couper trois membres et tombe dans de la lave en fusion. Il survit.

Sa femme accouche, entourée de médecins. Elle meurt.

La "volonté de vivre" de Padmé

Depuis que j'ai tweeté sur cette histoire de gynéco, j'ai reçu d'innombrables messages d'hommes qui me reprochent violemment de "ruiner" La revanche des Siths avec "mon féminisme", ce qui représente sans doute au passage la toute première fois que des fans sortent du bois pour défendre les prequels de Star Wars. L'un de leurs arguments majeurs veut que Padmé ne soit pas morte de causes médicales, mais qu'elle ait "perdu la volonté de vivre".

Ça n'a rien à voir.

Mon propos n'est pas d'affirmer que Padmé est morte d'une hémorragie postpartum ou d'une éclampsie, mais que la transformation d'Anakin en Dark Vador est provoquée par sa peur des complications liées à la grossesse. Padmé meurt après qu'il se soit tourné vers le côté obscur ; la cause réelle de sa mort importe peu.

Mais ceci dit, expliquons à quel point il est stupide d'affirmer qu'elle a "perdu la volonté de vivre."

Pensez à la source du diagnostic. Le premier à dire qu'ils ne connaissent pas la cause de la détérioration rapide de son état est un droïde médical.

Le droïde affirme ensuite qu'elle a "perdu la volonté de vivre", alors même qu'il vient d'admettre qu'ils ne savent pas ce qui cloche. Ça n'a aucun sens. Et comment (et pourquoi) un robot serait-il programmé pour détecter "la volonté de vivre" ? Bref, ce droïde raconte n'importe quoi.

Ceci dit, la dépression postpartum et la mort par choc émotionnel existent bel et bien. Mais ce sont des conditions médicales, avec des symptômes diagnostiquables et des traitements médicaux. Idem quand Anakin manque de tuer Padmé en l'étranglant grâce à la Force quand elle s'en prend à lui. Un étranglement par la Force reste un étranglement, qui constitue une blessure concrète. Si Padmé est morte pour l'une de ces raisons, alors ce droïde est juste un crétin incompétent qui ne sait pas ce qu'il fait.

Oui, on peut mourir d'avoir le "coeur brisé"

Il existe réellement un phénomène médical dans lequel les gens meurent d'avoir le coeur brisé. On parle de cardiomyopathie de Tako-Tsubo, ou de "syndrome du coeur brisé". La douleur lié au décès d'un proche peut provoquer la mort d'un individu.

Une étude publiée par le New England Journal of Medicine en 2005 affirme que des hormones de stress peuvent "assommer" le coeur et lui causer des spasmes. La plupart des gens s'en remettent, mais certains en meurent.

Ce que je veux dire, c'est que le syndrome du coeur brisé se manifeste sous la forme d'un authentique arrêt cardiaque : le ventricule gauche du coeur a des spasmes quand dans le cas d'une crise cardiaque traditionnelle provoquée par des artères bouchées. Sauf que le droïde médical ne mentionne aucun arrêt cardiaque.

Ça arrive de déprimer un grand coup après l'accouchement

Il ne parle pas non plus de dépression post-partum, d'ailleurs. Il est très fréquent de souffrir d'une dépression sévère après la naissance d'un enfant, et il existe des traitements assez efficaces. Mais en général, vous ne mourez pas instantanément de dépression post-partum. Reste que si Padmé mourait de tristesse, quelqu'un parlerait sans doute de dépression post-partum, non ? Juste en passant, quoi. Ne serait-ce que pour l'éliminer de la liste des diagnostics potentiels, au pire.

Mais non, dans La revanche des Siths, tout ce qui touche à la grossesse est juste un énorme point d'interrogation. Les utérus sont un immense mystère dans la galaxie. Parfois ils tuent des gens, au hasard, parce qu'ils sont tristes.

Palpatine n'a pas tué Padmé

Pendant des jours et des jours, j'ai eu affaire à des hordes d'hommes qui m'expliquaient que Palpatine avait volé l'envie de vivre de Padmé. Ça n'a aucun sens, et pas juste parce que c'est le truc le plus débile que j'aie jamais entendu. Étudions cela de manière un peu logique.

D'abord, il n'en est absolument pas question dans le film. Genre, personne n'évoque cette idée.

Deuxièmement, il n'existe aucun exemple, dans aucun des films, d'un Jedi ou d'un Sith capable de faire du mal à quelqu'un depuis une distance nécessitant un voyage dans l'hyperespace. Les Jedi et autres créatures sensibles à la Force sont capables de sentir la mort des autres depuis une certaine distance. On pense par exemple à Obi-Wan qui "sent" la destruction d'Alderaan alors qu'il est dans l'hyperespace (Un nouvel espoir), Yoda qui sent la mort des Jedi à travers la galaxie (La revanche des Siths), ou à Leia qui sent que Han Solo vient de mourir (Le réveil de la Force). Mais ça n'a rien à voir avec le fait de pouvoir frapper quelqu'un à distance.

Quand Vador étouffe des gens grâce à la force, ceux-ci se trouvent généralement dans la même pièce que lui. La seule exception notable se trouve dans L'Empire contre-attaque, quand il tue l'Amiral Ozzel au cours d'une téléconférence avec lui, avant de promouvoir le Capitaine Piett à son poste. Au cours de cet incident, le vaisseau de l'Amiral Ozzel est en orbite autour de la planète Hoth, où il vient d'arriver pour attaquer la base des Rebelles. Vador se trouve à bord du Dreadnought Executor, également présent pour la bataille de Hoth. Autrement dit, au mieux, un étranglement par la Force est possible si l'étrangleur et l'étranglé se trouvent dans le même système solaire.

Dark Vador étrangle l'Amiral Ozzel (gauche) tout en promouvant le Capitaine Piett (droite) au rang d'Amiral

Et par ailleurs, si Palpatine pouvait tuer ou même simplement localiser quelqu'un de très loin grâce à la Force, il aurait sans doute d'autres priorités que Padmé. Par exemple, tuer Obi-Wan Kenobi, dont tout le monde sait qu'il accompagne Padmé.

Si Padmé est morte de tristesse, c'est à cause d'Anakin et de sa peur de l'accouchement

Mais revenons-en au coeur du propos : la cause exacte de sa mort importe peu. Même si nous acceptons l'idée folle selon laquelle elle a perdu l'envie de vivre et elle est morte de tristesse à cause d'Anakin, elle n'est triste que parce qu'Anakin a totalement pété un câble après s'être convaincu qu'elle allait mourir lors de son accouchement. Si Anakin n'avait pas été aussi terrifié par les capacités meurtrières des trompes de Fallope de Padmé, il ne serait pas tombé du côté obscur.

C'est ce que George Lucas appelle de "l'ironie dramatique". Et s'il y a beaucoup à dire sur son "écriture", ce n'est pas la question.

*

Bon, ok, je ne résiste pas à l'idée de parler de son écriture. Cette histoire complètement absurde d'absence de gynéco n'a pas grand-chose à voir avec les services d'obstétrique de l'univers Star Wars, mais en dit plutôt long sur la paresse de Lucas, qui préfère s'appuyer sur l'ignorance totale des personnages en matière d'accouchement. La naissance est une sorte de boîte noire servant à expliquer tout ce qu'il est difficile d'expliquer, comme par exemple le fait qu'Anakin soit capable de se retourner contre tous ceux qu'il aime et tous les principes qui sont les siens, ou comment Padmé peut juste mourir sans que rien ne semble l'affecter.

L'obstétrique et l'accouchement agissent ici comme une béquille, et Lucas s'en tire parce que son public accepte que ces choses soient mystérieuses et ne puissent être traitées aussi facilement que des membres arrachés remplacés par des prothèses robotiques, ou quand Luke échappe à la mort sur Hoth en étant plongé dans une cuve de bacta. Avoir des enfants est pire que de se faire mutiler par une wampa ou découper par des sabres laser avant de tomber dans une rivière de lave. Lucas peut se permettre d'écrire ce genre de choses, et le public ne bronche pas.

Sauf que les utérus, en fait, n'ont rien de magique. Les corps des femmes sont bien réels, et peuvent être étudiés, compris, et soignés si nécessaire. Le grand public devrait être mieux éduqué sur ce sujet. À l'instar des entorses, des caries ou des infarctus, la santé procréative devrait être tout à fait banale et chacun devrait avoir quelques bases sur le sujet. Le fait que les gens en savent si peu est une honte, une honte nettement plus grande que l'existence des prequels de Star Wars.

Ce que je veux dire, en somme, c'est que si le Sénat galactique n'avait pas coupé les vivres au Planning Familial, la République ne se serait peut-être pas changée en dictature fasciste.