Combien coûterait vraiment l'iPhone 100% américain réclamé par Donald Trump ?

Trump veut relancer l'industrie américaine en forçant Apple à fabriquer ses produits aux États-Unis.

|
janv. 21 2016, 1:55pm

Image: Michael Vadon/Flickr

La dernière idée de Donald Trump pour redresser l'Amérique est très simple : forcer Apple à fabriquer tous ses produits sur le territoire américain.

Lundi, dans un discours à la Liberty University de Virginie, Trump a déclaré qu'il « forcerait » Apple à fabriquer ses « satanés ordinateurs dans ce pays au lieu de les faire produire dans d'autres pays. » Bon, il n'a pas vraiment expliqué comment il pousserait Apple à faire ça, mais son idée est relativement claire : il voudrait que les entreprises américaines construisent des produits comme l'iPhone ou l'Apple TV aux Etats-Unis, donnant ainsi du travail aux ouvriers américains, plutôt qu'en Chine, un pays dont il estime qu'il « [nous] tue » et qu'il « vole [nos] emplois. »

Alors, combien coûterait un iPhone produit aux Etats-Unis, et que faudrait-il faire pour y parvenir ?

« Ce n'est pas la première fois qu'on se pose la question », m'explique Wayne Lam, expert en électronique chez IHS Technology, une entreprise qui étudie l'iPhone pièce par pièce pour déterminer son coût de production. L'iPhone 6s Plus, qui se vend 749$ aux Etats-Unis, coûte par exemple 236$ à produire). « Il serait insensé de faire venir certains composants du bout du monde (de l'Asie jusqu'aux Etats-Unis), rendant le processus de fabrication bien plus complexe alors que tout est bien plus accessible en Asie. »

"Vous imaginez le gouverneur du Michigan annoncer : "Il me faut 1000 mécaniciens à Detroit d'ici vendredi" ?
Vous pensez que ce serait possible ?"

Ces composants incluent l'écran, la mémoire, et la coque de l'appareil, qui viennent tous d'Asie, détaille Lam. Trump n'a par ailleurs pas précisé s'il comptait simplement forcer Apple à assembler ses iPhones sur le sol américain, ou si la firme allait également devoir n'utiliser que des composants fabriqués aux Etats-Unis, ce qui serait virtuellement impossible sans bouleverser totalement la chaîne d'approvisionnement globale en matière de composants électroniques.

J'ai donc appelé Kyle Wiens, PDG d'iFixit, une boîte spécialisée dans la réparation d'appareils électroniques, pour qu'il me donne une estimation de ce qu'un iPhone assemblé aux Etats-Unis coûterait aux consommateurs.

« Fabriquer des produits Apple aux Etats-Unis n'est pas impossible, mais cela dépend de si les consommateurs sont prêts à payer plus cher ou non », résume-t-il. En faisant un rapide calcul, Wiens estime qu'un iPhone assemblé sur le sol américain coûterait environ 50$ de plus à l'acheteur qu'un iPhone produit en Chine.

L'explication tient en bonne partie au fait que la plupart des ouvriers chinois gagnent « à peine plus que le salaire minimum, qui s'élève à 270$ environ en Chine, soit 4 fois moins qu'aux Etats-Unis », selon The EconomistThe Economist.

« Il serait très difficile de se mettre subitement à tout produire ici, ajoute Wiens, mais en y allant doucement et en déménageant 10% du processus de fabrication chaque année vers les Etats-Unis », rapidement, Apple produirait une part significative de ses produits sur le sol américain – à supposer que Tim Cook et ses associés soient prêts à payer leurs employés nettement plus cher.

Apple a même déjà pris les devants, puisque la firme assemble le Mac Pro aux Etats-Unis.

Bien sûr, si Trump est élu président et qu'il parvient à instaurer une taxe de 45% sur toutes les importations en provenance de Chine, ce qui changerait radicalement la donne. Si cela coûtait 45% de plus à Apple de faire fabriquer ses produits ailleurs, il serait alors plus logique de les produire localement (comme c'est le cas au Brésil, où les taxes sur les importations sont élevées).

J'ai également demandé aux gens d'IHS ce qu'ils pensaient des politiciens comme Trump qui promettent de ramener les emplois de l'industrie aux Etats-Unis : sont-ce de simples effets d'annonce, ou le secteur industriel américain est-il sur le point de retrouver son lustre d'antan ?

« L'économie est mondialisée, il faut le comprendre et l'accepter », m'a répondu Dan Panzica, consultant spécialisé dans la sous-traitance industrielle et les services.

Panzica, qui occupait auparavant le poste de directeur qualité chez Foxconn, se souvient d'un incident survenu il y a 4 ou 5 ans qui avait poussé Foxconn à déplacer 1000 mécaniciens de 1700km à travers la Chine sans faire chuter la production. « Vous imaginez le gouverneur du Michigan annoncer : "Il me faut 1000 mécaniciens à Detroit d'ici vendredi" ? Vous pensez que ce serait possible ? », interroge-t-il.

Ce n'est pas la première fois qu'un politicien implore Apple de rapatrier ses usines aux Etats-Unis. Selon le New York Times, Obama avait demandé à Steve Jobs en février 2011 pourquoi Apple ne fabriquait pas l'iPhone aux Etats-Unis.

La réponse de Jobs ? « Ces emplois ne reviendront jamais. »