Quantcast
Toutes les images sont publiées avec l'aimable autorisation de Matt B.

Le data mining révèle les secrets les plus sombres des joueurs de Minecraft

Jason Johnson

Un fan de Minecraft a utilisé des méthodes de data mining pour analyser les journaux intimes et la correspondance in-game de centaines de joueurs.

Toutes les images sont publiées avec l'aimable autorisation de Matt B.

Depuis la sortie de Minecraft en 2009, les joueurs ont construit des univers virtuels incroyables, érigé des statues colossales et publié des centaines de vidéos Let's Play sur YouTube. On pourrait penser qu'au bout de neuf ans, on avait fait le tour de Minecraft et épuisé ses nombreuses curiosités. C'était sans compter les histoires les plus personnelles, émouvantes et parfois tragiques de certains joueurs – enfouies au plus profond de serveurs désormais inactifs sous la forme d'inscriptions, de lettres, de récits et de confidences adressés au néant.

Matt B., connu sur Reddit sous le pseudo "worldseed", a entrepris de passer ces vieux serveurs au crible du data mining (il tient à rester anonyme afin de conserver une frontière nette entre son état-civil et son identité virtuelle). Pour ce faire, il a écrit deux programmes en Java : BookReader.jar et SignReader.jar. Ces applications lui ont permis de scanner les maps de Minecraft à la recherche de deux types d'objets : des livres et des panneaux abandonnés (ou cachés) par d'anciens joueurs. Les deux programmes compilent ensuite les messages ainsi récupérés dans un fichier texte qui permettra d'en faire l'analyse sémantique et lexicale très facilement. Chaque log contient les coordonnées exactes de la localisation du livre ou des inscriptions en question sur la map.

Il y a quelques jours, Matt a créé le subreddit MinecraftDataMining afin de publier ses découvertes, et a déjà enrôlé une trentaine de volontaires dans cette activité qui consiste à exhumer des lettres d'amour, des journaux intimes et des mauvais poèmes de lycéens.

"La plupart des textes que nous trouvons sont des petites choses mignonnes, des récits de tranches de vie", explique Matt à Motherboard via Discord. "Mais on découvre aussi des choses beaucoup plus sinistres."

Les joueurs de Minecraft peuvent écrire absolument ce qu'ils veulent dans les livres et sur les panneaux in-game. Comme on pourrait s'y attendre, la majorité de ces notes abandonnées sont liées à des actions, des lieux et des événements qui se déroulent dans le jeu : recettes de potions de guérison, avertissements contre les infractions sur une "propriété privée", panneaux directionnels, etc. Mais de temps à autres, Matt tombe sur des inscriptions un peu plus plus originales.

Ces découvertes vont du franchement bizarre – comme ce journal intime écrit du point de vue d'un poulet – à des écrits très personnels où les joueurs expriment la douleur de la solitude, de l'abandon et du deuil. Dans cette veine, Matt a par exemple découvert une lettre de suicide cachée dans une grotte, elle-même enfouie sous une maison fermée depuis plus de cinq ans.

"Si je me tue ce soir : les étoiles disparaitront encore une fois," affiche l'un des panneaux exposés dans la grotte. "Le soleil se lèvera de nouveau, la Terre continuera de tourner et les saisons de se succéder..."

Un autre panneau repéré grâce au data mining a mené Matt jusqu'à une pierre tombale consacrée à l'ami décédé d'un joueur. Matt a utilisé les informations présente sur le monument afin de localiser le faire-part de décès de la personne. "RIP Charlie", peut-on lire sur la pierre tombale. "Étudiant, gamer, ami... Personne ne le connaissait ici, mais je ne l'oublierai jamais."

Toutes les inscriptions trouvées par MinecraftDataMining ne sont pas aussi morbides. Une série de panneaux détectée par les redditors raconte l'histoire d'une relation manquée : un joueur a cessé de jouer à Minecraft pendant un temps, avant de retourner sur son serveur favori dans le seul but de renouer avec l'un de ses compagnons de jeu. Hélas, celui-ci était désormais introuvable.

"J'imagine que vous ne reviendrez jamais... ~kat 11/10/15" peut-on lire sur un panneau."Hey, c'est Zmoney. Ouais. On a arrêté Minecraft :/", réplique un autre, planté plus loin.

La campagne de data mining initiée par Matt a été inspirée par un mystère non résolu de 2011, à l'époque où il participait à des parties de chasses au trésor dans Minecraft. Cette année-là, un joueur aurait caché un coffre contenant 64 diamants sur le serveur d'Aperture Games. Personne n'a jamais trouvé la relique, et le spectre du butin inconnu a continué de hanter Matt pendant les sept années qui ont suivi.

Un jour, Matt a décidé de déniché le coffre coûte que coûte, et écrit les deux programmes en Java dont nous parlions plus haut. Tel un égyptologue malchanceux, lorsqu'il a enfin découvert la cache tant désirée, quelqu'un l'avait déjà profanée. La moitié des diamants avait disparu mais un trésor beaucoup plus précieux lui était devenu accessible : les archives de la correspondance des joueurs sur le serveur en question.

L'univers de Minecraft est proprement énorme, chaque map couvrant une surface de près de 4 milliards de kilomètres carrés. En raison de la taille de ces cartes, la majeure partie des correspondances in-game n'aurait sans doute jamais été trouvée sans recours au data mining. Matt a déclaré que l'excavation d'un serveur permettait de stocker entre 20 000 et 450 000 documents écrits sous forme de livres et de panneaux.

Afin de détecter les inscriptions "non conventionnelles", Matt effectue des recherches par mots clés sur des mots et expressions typiques, tels que "Si vous lisez ceci", "Je me déteste" et "RIP". Lorsque un pattern attire son attention dans les données analysées par ses programmes, il ouvre la carte du serveur.

"Je ne cherche pas fouiner de manière indiscrète ou quoi que ce soit", a déclaré Matt. "Mais si je n'avais pas trouvé ces trucs, ils auraient disparu à jamais."