Illustration : capture d'écran de l'Amazing Fishcam

Comment un livestream d'aquarium a changé Internet

Lou Montulli, le père du navigateur-phare Netscape, a créé l'Amazing Fishcam en 1994. Presque 25 ans plus tard, webcam et poissons tournent toujours.

|
août 29 2018, 9:19am

Illustration : capture d'écran de l'Amazing Fishcam

L’Internet des années 2010 est rempli de vidéos en streaming. Partout dans le monde, d’innombrables webcams captent tous les sujets : des camgirls, des flaques d’eau, des sondes spatiales mourantes. Une telle abondance était inconcevable dans les années 90. À l’époque, les streams vidéo étaient primitifs et peu nombreux. L’un des plus célèbres, The Amazing Fishcam, uploadait une (mauvaise) image d’un aquarium toutes les quelques secondes.

Aujourd’hui, The Amazing Fishcam est une relique vivante. Cela fait 24 ans qu’il lance ses frames uniques sur le web, tranquillement. Même son apparence a peu changé depuis 1994, quand il est né dans les bureaux californiens de Netscape de la main de Lou Montulli lui-même. Le père du navigateur-roi des années 90 ne pensait sans doute pas le voir durer si longtemps ; à l’origine, tout ça n’était qu’une expérience.

The Amazing Fishcam pourrait facilement passer pour une distraction rigolote. En réalité, il permettait d’éprouver le travail des employés de Netscape. « Nous concevions des nombreuses technologies d’optimisation du commerce en ligne, pour rendre le web plus pratique et utile, et beaucoup d’autres choses, se souvient Montulli pendant un échange téléphonique avec Motherboard. L’aquarium est devenu une plateforme de test pour tout ça. »

Les gifs animés, la possibilité d’uploader des photos sur Internet, de nombreux protocoles toujours utilisés dans les flux RSS et les fils d’actualité des réseaux sociaux, les pages HTML dynamiques… Tous ces éléments ont vu le jour dans les bureaux de Netscape grâce aux retours des internautes attirés par l’aquarium.

Quand Montulli et ses amis ont déménagé à Mountain View, ils ont découvert que leur nouveau quartier accueillait une boutique d’aquariophilie (désormais fermée) appelée Seascapes — ce qui a peut-être influencé le nom « Netscape », affirme l’ingénieur. Tous les jours, Montulli passait devant Seascapes en se rendant au travail. La tentation est vite devenue trop forte : « J’ai fini par dire “Allez, j’achète un aquarium et je le mets dans mon bureau” » raconte-t-il.

Les livestreams de l’an de grâce 2018 peuvent diffuser des images en haute résolution depuis le fond de l’océan ou le flanc d’une montagne. Comparée à ce genre de descendants, The Amazing Fishcam semble rudimentaire. Et pourtant, elle émet toujours depuis les bureaux de Zetta, une compagnie de stockage sur le cloud co-fondée par Montulli et installée à Sunnyvale, en Californie. Son rythme de diffusion est légèrement plus élevé qu’auparavant : une image par seconde au lieu d’une tous les trois à quatre secondes dans les années 90, la décennie des modem 14,4k. En dehors de cela, le site n’utilise aucune technologie qui n’aurait pas été disponible en 1999. « J’essaye de garder le côté retro », affirme Montulli.

La principale influence de Montulli, feu la Trojan Room Coffee Machine Webcam, filmait une machine à café à l’université de Cambridge depuis 1991. D’après son site officiel, la Fishcam originale utilisait une SGI Indycam reliée à un ordinateur SGI Indy, une machine puissante pour l’époque : 16mB de RAM, processeur à 50MHz. En 1994, cet équipement pouvait produire des images en 640x480 et ne demandait que 20 secondes pour prendre le cliché, lui ajouter de texte et poster le tout sur le web.

Entre 1994 et 1996, à son heure de gloire, la cam attirait 100 000 visiteurs uniques par jour, affirme Montulli. Une performance impressionnante sachant que quelques millions de foyers à peine disposaient d’un accès Internet à l’époque.

« Les gens n’avaient pas vraiment l’opportunité de voir de la vidéo live sur Internet avant ça » se souvient Montulli. Les personnes qui rendaient visite aux bureaux de Netscape suggéraient régulièrement des améliorations pour l’Amazing Fishcam, et le site disposait d’une section feedback mettant directement en contact avec Montulli. Le service était si populaire que l’ingénieur a fini par lui créer un raccourci clavier dans Netscape : un petit CTRL+ALT+F emmenait directement sur la cam.

S’il ne s’est jamais départi de son côté low-tech, l’aquarium a subi quelques changements. Au moment où l’entreprise Netscape est devenue publique, Montulli a acheté un nouveau « bocal » de 1 300 litres. En 1996, pendant le boom dot-com de la Silicon Valley, l’ingénieur a enfilé une combinaison de plongée pour plonger dans l’aquarium face caméra. Si vous avez connaissance d’une scène plus représentative de cette folle époque, envoyez-nous un mail.

En 2009, Montuli a acheté un nouvel aquarium de presque 2 300 litres qu’il a installé dans les bureaux de Zetta. C’est lui que nous regardons aujourd’hui sur Amazing Fishcam.

Montulli explique qu’il laisse la webcam tourner par nostalgie avant tout. Il ajoute : « Si je dois avoir un aquarium, autant que les poissons profitent de la célébrité sur Internet. »