fr

The VICE Channels

    Les Éditions at Play veulent réinventer le format du livre numérique. Image : Visual Editions

    Le livre du futur nous en mettra plein les yeux

    Rédigé par

    Emiko Jozuka

    Writer, UK

    Les Éditions at Play veulent réinventer le format du livre numérique. Image : Visual Editions

    Dans un futur proche, l’expérience de lecture pourrait faire intervenir des sensations que nous avons habituellement devant un film ou un jeu vidéo.

    Visual Editions, une maison d’édition londonienne, s’est associée au Google Creative Labs de Sydney pour créer les Éditions at Play, une collection de livres « non imprimables » que l’on peut consulter uniquement à l’aide d’un smartphone. Le but est d’améliorer l’ebook standard en lui surimposant des expériences immersives et interactives. Les lecteurs peuvent scroller pour découvrir un contenu multimédia de la même manière qu’ils consulteraient un site web.

    « Nous voulons créer un format numérique qui aient des avantages que n’a pas le format papier, mais qui donne tout de même la sensation de lire un livre. Le produit de cette réflexion est une œuvre qui se lit autant qu’elle se regarde, » explique Anna Gerber, la co-directrice créative des Éditions at Play.

    L’expérience, qui a muri pendant deux longues années, touche ici à son but puisque la première série de livres vient de paraître. Les lecteurs peuvent, par exemple, lire un livre dont le texte se mêle à une vue Google Street View afin de leur faire partager le sentiment de perdition d’un personnage ; le lieu décrit dans le récit se dévoile alors devant leurs yeux.

    La version papier du livre « non imprimable. » Image: Visual Editions

    « Plutôt que d’inventer de nouvelles technologies et de créer des applications inédites, nous avons utilisé des outils courants et les combinant d’une façon astucieuse, » explique Iversen. « Il n’y a rien, dans les livres eux-mêmes, que vous ne pourriez trouver sur une page Internet en html. »

    Comme le projet est le premier du genre, et qu’aucun support préexistant ne permet d’évaluer l’expérience du lecteur, Gerber et Inverse ont dû trouver un équilibre harmonieux entre profondeur du récit et sophistication visuelle.

    « Plein de personnes aux fonctions différentes étaient impliquées dans le projet ; on a donc dû faire des aller-retours constants de l’une à l’autre, sous forme d’un dialogue ininterrompu. Le but était de ne pas se retrouver dans des situations où un auteur conçoit une idée qu’il estime géniale mais que le développeur ne peut pas matérialiser. »

    Ces dernières années, le monde de l’édition a été forcé de réévaluer son modèle économique, parallèlement à l’augmentation de la popularité des livres électroniques. Des projets de littérature interactive façon « Go Set a Watchman » dirigé par The Guardian, montrent que cette tendance est destinée à s’accentuer. Gerber et Inverse pensent que les smartphones seront de plus en plus utilisés pour la lecture car ce sont des outils bien plus proches de nous, bien plus intimes que les écrans d’ordinateur ou les tablettes.

    Le duo, qui travaille actuellement avec Random House et Penguin, expliquent que leur expérience procède en partie d’un désir de construire une expérience de lecture plus riche que ne le permet actuellement le format des livres physiques et numériques sur le marché.

    « Nous ne pouvons pas imprimer un personnage qui se perd dans Google Street View. C’est ce genre de situation qui nous intéresse, » conclue Gerber.

    “You couldn’t have a character that gets lost in Google street view and replicate that in print so that was what we were really excited about,” said Gerber.